Delgres : la magie du hard-blues chanté en Créole
News

27.01.2022

Après avoir conquis La Magnifique Society en juin 2019, le groupe Delgres revient à Reims mercredi 09 février prochain pour un show blues énergisant !

Le power trio de blues antillais composé de Pascal Danae, Baptiste Brondy et Rafgee, révélé en 2018 avec le premier album déjà très apprécié « Mo Jodi » est de retour avec le nouvel album « 4:AM ».

DELGRES est d’abord une référence à Louis Delgrès, officier républicain antillais qui s’est battu jusqu’à la mort contre le rétablissement de l’esclavage en Guadeloupe par Bonaparte. Une voix engagée et forte qui se mêle à un blues électrique semblable à celui du duo américain The Black Keys. En fond, ce n’est pas de l’anglais que l’on entend, mais bel et bien du créole, en hommage aux racines du chanteur du groupe, Pascal Danae.

Leur blues/rock fervent et authentique a été largement plébiscité par les médias : Télérama a évoqué un « voyage habité par un feeling profond et un groove très rock’n’roll qui mettent en joie », FIP un « blues rock fiévreux et fédérateur », France Inter « un blues flambé au rhum » et RFI « un son actuel, entre Tinariwen et les Black keys », entre autres louanges. Delgres, c’est aussi et surtout des concerts généreux et vibrants.

« 4 de maten », c’est l’heure à laquelle se lèvent les travailleurs, les ouvriers. « Pour ceux qui n’ont rien, le soleil se lève toujours plus tôt », selon Pascal Danae, fondateur et chanteur de Delgres. Ceux comme son propre père, arrivé des Antilles en 1958 pour travailler en métropole. C’est cette reconnaissance envers l’endurance et le travail des ouvriers qui anime le morceau, premier extrait enflammé d’un prochain album à venir en 2021. Titre accompagné par un clip tourné dans les containeurs du Havre, ce monde matinal peuplé de métal. (Propos : Radio Nova)

« Le Projet Delgres pourrait bien être le chainon manquant de la culture caraïbe. Ou serait-ce le chainon manquant du blues? » (DELGRES, YouTube

Photo ; Florent Mayolet – Delgres sur la scène de La Magnifique Society en juin 2019

INTERVIEW DE PASCAL DANAE (LEADER DU GROUPE)

Pour celles et ceux qui ne vous connaîtraient pas encore, pouvez-vous présenter votre projet musical en quelques mots ?

Delgres est un power trio totalement original et unique qui fait du hard blues en creole. Pensez les Black Keys dans le Bayou ou bien qui ont mangé trop de piment.

Votre nouvel album « 4AM » sorti en avril dernier est encensé par la critique – classé dans le top 10 des meilleurs albums de l’année 2021 par le magazine Rolling Stones. Qu’est-ce qui vous a le plus inspiré dans sa composition ?

Notre dernier album rend hommage aux héros invisibles. Ceux qui sont dans nos vies, qu’on ne voit pas mais qui nous aident à simplement fonctionner ou parfois surmonter les difficultés de la vie. Je parle de mon père, arrivé en 1958 en France et qui se levait à 4 heure du mat pour donner à manger à sa famille, mais à travers lui c’est à tous les autres, inconnus, qu’on rend hommage.

Qu’est-ce qui le différencie du précédent opus « Mo Jodi » ?

Dans Mo Jodi, on rend hommage à un héros oublié, Louis Delgres, qui a donné sa vie en luttant contre le rétablissement de l’esclavage à la Guadeloupe en 1802.

On aime les héros et figurent emblématiques chez Delgres ! Mais ceux qui passent inaperçus, soit qu’on les a oubliés, soit qu’ils sont invisibles parce que ce sont des petites gens.

Vos morceaux sont pour la plupart chantés en Créole, était-ce un choix réfléchi ou simplement une évidence pour vous ?

Je suis d’origine guadeloupéenne et le créole fait partie de ma vie et de mon histoire. Vu les thèmes abordés, il s’est imposé tout seul. De plus, la sonorité colle parfaitement au blues omniprésent dans notre musique. Et aux Antilles on partage la même histoire difficile que dans le sud des Etats Unis donc blues et créole sont faits pour aller main dans la main. C’est juste que personne ne l’avait fait avant comme nous.

La dernière fois que vous êtes venus à Reims, c’était en juin 2019 au festival La Magnifique Society. Vous avez quelques souvenirs en tête ?

Oui c’était Magnifique ! 🙂

À quelle atmosphère doivent s’attendre les spectateurs qui viendront vous voir sur scène le 09 février ?

Du rock blues flambé au rhum ! Du gros son avec une conscience d’humanité. On est là pour passer un pur moment de musique et s’éclater mais on n’oublie pas ce qui se passe dans le monde et on positive tout ça par de bons riffs de guitare !

Y a-t-il un ou plusieurs morceaux que vous écoutez en boucle en ce moment ?

J’ai bien craqué sur le dernier album de Natalie Bergman.

Delgres + Thomas Kahn en live à La Cartonnerie mercredi 09 février

Plus d’infos